Comme au bon vieux temps 2013

Un Père Noël bien de chez nous et avec une vraie barbe est venu récompenser les enfants sages de l’Île aux enfants de Neustadt. Il faut dire que ces enfants s’étaient tous appliqués à réaliser de beaux dessins parvenus au vieil homme, par la poste aérienne cela va sans dire. Chacun des dessins, dûment commenté par son coup d’œil expert, le brave Père Noël a remis un petit cadeau tiré de son grand sac à tous les artistes en herbe.

Un spectacle préparé de longue date est venu compléter l’après-midi : danse endiablée sur un air de Rumba, concert de solistes à l’accordéon et au violon, puis se furent plusieurs sketchs présentés par les « grands », classiques immortels du patrimoine humoristique français: « le permis de conduire », « les croissants », le tout dans la langue de Molière, mais sans l’accent stéphanois de Fernand Reynaud.

Mais comme tout finit en chanson dans notre belle France, tout le monde a entonné, petits et grands, une larme au coin de l’œil, « Petit Papa Noël », chanson incontournable en pareille circonstance. Puis le Père Noël a rejoint ses rennes et son traineau, garés non loin de là et a regagné son pays de froidure emportant avec lui notre âme d’enfant, celle que nous retrouvons tous les ans avec nostalgie, celle qui nous fait encore rêver dans ce monde où ce n’est pas tous les jours Noël !

Merci à Manou et à ses collaboratrices et merci au père Noël!